Course en solitaire 2

Interview de notre navigateur


- Bonjour Alvaro, pour nos lecteurs, peux tu te présenter?

- Oui, j'ai 44 ans, je suis passionné de navigation, bateaux, tout ce qui touche à la mer, au grand large en général. 


- Cette passion remonte à ton enfance?

- Non à la semaine dernière quand j'ai vu le départ de l'Hermione à la télévision, j'ai aussitôt compris que c'était là, ce que je recherchais.


- Comment as tu convaincu Claude Girard de te confier la finition et la conduite d'un tel bateau ?

- Il a vu dans mon regard la passion qui m'animait, j'ai su lui transmettre ma motivation. Je pense qu'à partir du moment ou nous avons esquissé le projet, il n'a plus eu le moindre doute sur notre collaboration et la poursuite jusqu'à son terme de ce projet insensé.


- C'est la première fois que tu t'engages pour une telle aventure?

- Oui, je me suis renseigné pour participer au Vendée Globe, mais les inscriptions étaient closes, dommage. La route du rhum, il fallait attendre encore. Non, ce qu'il y avait de passionnant dans un avenir proche c'était cette course du 28 Juin.


- Tu as commencé à t'entrainer?

- Pas encore, il reste encore 2 mois. Mais dès le 15 Juin je vais aller en reconnaissance.


- Tu vas tester ton monocoque?

- Non, en reconnaissance, je veux dire par là, aller dans la baie des Sables, observer la ligne de départ, étudier l'arrivée. Ce serait idiot après un tel périple de ne pas franchir la ligne d'arrivée à cause d'une erreur d'orientation. Ce sont ces détails là qui font la différence entre un amateur et un professionnel. Entre un gagnant et un perdant.


- Ton bateau doit être, je suppose, suréquipé d'électronique.

- Oui, bien sûr, j'aurai une boussole et mon téléphone portable.


- Tu crains la Météo?

- La quoi?


- La Météo

- Mais Théo ou tout autre adversaire, je ne crains personne, je ferai ma course sans me préoccuper des autres concurrents, qu'ils se nomment Théo ou autrement.


- Que penses tu embarquer sur ton monocoque?

- En dehors de l'électronique citée plus haut - boussole et téléphone portable - des bassines et de quoi ne pas me déshydrater. 


- Des bassines?

- (Rires), je reconnais le néophyte. Les bassines serviront à écoper. Ces bolides au raz des vagues sont vite submergés par les grosses vagues que je devrai affronter, et il me faudra donc écoper souvent.


- Tu as prévu des moments de repos?

- Oui, bien sûr, c'est une course qui durera environ une heure et je prévois de courts moments de sommeil. Depuis quelques jours je m'entraine à des siestes rapides. Pour l'instant je suis à une heure, une heure et demie. Faut que j'arrive à un repos complet en une demie heure. Ce n'est pas facile mais j'y consacre de nombreux après-midi.


- Alvaro, je te remercie pour le temps que tu nous as accordé. Tous les Chaumois Pétanqueurs te soutiennent et te souhaitent le meilleur.

- Je leur dis merci par avance, et qu'ils m'excusent si je ne partage pas quelques instants avec eux à l'arrivée, mais je me devrai à certaines obligations de réception. 


Un grand merci à Alvaro pour son sens de l'humour et de l'autodérision.


ce site a été créé sur www.quomodo.com